Les conditions de travail Lim Group

Les conditions de travail Lim Group

Les valeurs sociales défendues par LIM Group intègrent l’amélioration continue du cadre de travail de ses collaborateurs. Ainsi, les enjeux d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail sont au cœur de cette amélioration. C’est dans cette logique que le groupe s’est associé au CTC (Centre Technique du Cuir), basé à Lyon. Cette structure nous permet de travailler en étroite collaboration avec des ingénieurs dans le but de développer des outils et machines destinés à réduire la pénibilité du travail des collaborateurs des ateliers. Dans la même logique, nous sommes résolument engagés dans une démarche de réduction et de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS). Cette démarche et la collaboration avec le CTC nous a amené à créer, par exemple, une machine (un bras articulé) qui permet de réduire de 90% la force exercée par l’opérateur sur une opération spécifique, le retournement de jointure. Cette avancée profite aujourd’hui à l’ensemble de la profession. Une autre action a été menée pour la prévention des risques psycho sociaux. Les managers ont ainsi été sensibilisés au travers d’une action menée en association avec la médecine du travail, laquelle a ensuite réalisé un état des lieux sur lequel l’entreprise va désormais pouvoir s’appuyer pour mener des actions ciblées.

LES CONDITIONS DE TRAVAIL

L’amélioration des conditions de travail peut aussi se faire en cohérence avec une amélioration de la productivité. Cela s’est vérifié dans la conception et la mise en œuvre d’une opération de Lean Manufacturing sur l’atelier de Bidart au cours de l’année 2016. Ce projet a permis de réorganiser l’atelier et d’offrir une meilleure vision des différents postes aux collaborateurs, de limiter leurs déplacements, de séparer des postes qui s’apportaient une nuisance mutuelle. Ainsi, l’arçonnerie et l’encollage/ponçage ont été scindés en deux postes différents et séparés physiquement. L’opération de Lean a aussi amené, par la réorganisation globale de l’atelier, un gain d’efficacité, avec une optimisation de nos flux.

L’INFRASTRUCTURE

L’amélioration des conditions de travail se traduit aussi par des mesures liées à l’infrastructure. Ces dernières années ont vu de nombreuses actions dans ce domaine : À Nontron  : rénovation de la salle de vie, des vestiaires et des sanitaires, et redimensionnement du bâtiment de stockage. Installation de salles de réunions et de bureaux supplémentaires. À Saint Estèphe  : Installation d’une imprimerie, d’une salle de réunion et projet de réaménagement global du site, avec le support de la CARSAT et de la médecine du travail. À Bidart  : au-delà du réaménagement de l’atelier, la salle de vie a elle aussi été réaménagée.

LES MESURES

  • Poussières et solvants.
  • La SICLI vérifie le maintien de l’état des moyens de lutte anti l’incendie et l’APAVE les installations électriques et thermographies infrarouges.
  • Une mesure du bruit.

LA SÉCURITÉ

Toutes ces mesures ne sont possibles que dans le respect de la sécurité des collaborateurs. Epaulés par la CARSAT, l’inspection du travail et la médecine du travail, nos CHSCT et la direction travaillent ensemble à cette amélioration continue. Dans cette optique, et à titre d’exemple, des états des lieux ont été réalisés et des actions sont en cours dans différents domaines comme l’utilisation et le stockage des produits chimiques, ou les poussières et solvants auxquels les collaborateurs peuvent être exposés.